Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 21:21
C'est ainsi qu'ils étaient, dans la pénombre, leur mains étaient jointes, leurs pensées intérieures. Ces passagers là, va savoir pourquoi, j'ai osé les photographier au plus près, j'ai contemplé leur visage, en pensant à ceux du métro dont je ne photographie que les mains, en pensant aussi à cette phrase de mon fils, dite un peu plus tôt dans la journée : "tu sais, il y a des jours, j'ai du mal à me désendormir."

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans A mains nues
commenter cet article

commentaires