Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 11:26

- Ce sont des mains de travailleur. Ca fait 43 ans que je travaille.
Effectivement il a des mains qui ont l'air d'avoir beaucoup servi. Pas vieillies, mais usées un peu. La peau sèche. Et l'un des ongles est noir, hématome qu'il ne montre pas pour la photo. Je ne sais pas s'il tourne les mains paumes ouvertes pour ne pas faire voir l'ongle abîmé, ou simplement parce que c'est le mouvement naturel qui lui vient, de les donner comme ça. De tout façon je ne suis pas là, moi, pour chercher des preuves par l'image.
Son travail, c'est pneumaticien.
Il fabrique des machines qui mettent l'air en mouvement.
Je demande si ce sont ces machines qui servent à faire le transport de fonds dans les caisses des grands magasins. Me revient Paris vu par..., la séquence de Godard, et ce malentendu de deux lettres, l'une de déclaration l'autre de rupture, qui sont envoyées par pneumatique à des destinataires inversés. Je rêve un instant à la pneumatologie allemande, connaissance spéculative de l'âme dont je ne savais pas qu'elle usait les mains.

Mais non, ce n'est pas ça, lui, il fabrique des pompes pneumatiques qui servent à conditionner les yaourts. Wiki : "Les pompes pneumatiques à membranes sont utilisées pour le transfert, le dosage ou le mélange de fluides"
Son travail, c'est pneumaticien. J'ai eu envie de lui dire, moi aussi, d'une certaine façon.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans A mains nues
commenter cet article

commentaires

PhA 13/02/2009 14:07

Premières mains dont on vous montre spontanément l'intérieur, non ? Impression d'une tendresse pour elles, voire d'une complicité : fidèles compagnes.

cécile portier 13/02/2009 14:40


Quand on se rend compte, vraiment, qu'on est les passagers du même wagon, oui, ça crée de la complicité.