Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 19:00

Tombée sur ce petit film de Duras, Les mains négatives. Un cheminement le long des rues désertes de Paris, à l'aube, et la voix de Duras parlant de l'homme qui a, il y a trente mille ans, laissé en empreintes noires sur les murs d'une grotte, ses mains.
Juste notre ville minérale, vidée de ses visages, et cette voix, celle de Duras, celle de l'homme pour qui l'autre n'était encore qu'un futur, et pas une fatigue :

           Je suis celui qui appelait. J'aime quiconque entendra que je crie.






Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans A mains nues
commenter cet article

commentaires