Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 07:07

Pendant les deux premières secondes elle m'a regardé avec des yeux rétrécis par la méfiance, et puis elle s'est détendue, elle m'a dit : "vous les trouvez intéressantes mes mains?... Intéressantes, de toute façon, c'est mieux que belles". J'étais accrochée quant à moi à tout ce que ces mains déployaient d'atours, notamment la couleur inhabituelle du vernis, qui rappelait le trait de crayon effectué dans le contour de l'oeil enfin ouvert par la curiosité. Accrochée si bien par les colifichets, que je n'ai pas vu tout de suite pourquoi ces mains, que je trouvais aussi belles qu'intéressantes, elle les trouvait, elle, surtout intéressantes, car la beauté selon elle s'était perdue avec la torsion que l'arthrose faisait subir aux doigts.

Intéressantes ses mains, dans l'affirmation de toute la personne d'être parée comme elle l'entend, a priori un peu plus que la moyenne et différemment, ce qui lui a valu bien des reproches, qu'elle arbore aujourd'hui comme des bannières de plus. "De toute façon, personne n'a jamais réussi à me faire changer".
Et voilà que l'intérêt devient réciproque, elle me demande, comme je me demande intérieurement de tous ses bijoux : "mais qu'est ce que vous allez faire de tout ça?". En fait, exactement la même chose : le montrer. Et dans les deux cas la raison principale n'est pas le narcissisme, mais le signal envoyé aux autres : dire "regardez, nous pouvons vivre notre vie autrement". Vivre sa vie autrement : s'habiller pas seulement pour se vêtir, écrire pas seulement pour travailler. Mais dans les deux cas, aussi, pour incendier les regards.
Je dis cela après coup. Je dis cela parce que j'y ai longuement pensé, comme après chaque rencontre. J'y pense, beaucoup, et chaque personne rencontrée dans ce projet, depuis, m'accompagne.
Je dis cela, incendier les regards, car de feu dans sa vie il a été question. Si nous nous retrouvions sur la même ligne ce jour là, c'est que depuis deux ans elle n'a plus de logement à elle, qu'elle vit chez un ami, depuis que son appartement a pris feu et est devenu inhabitable, puisque l'assurance conteste la prise en charge des travaux. Je dis cela comme une consolation, qu'elle sache que tous les incendies de sa vie ne sont pas ravageurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans A mains nues
commenter cet article

commentaires

Marlene 14/03/2011 14:23


bonjour,
tardivement (mais mieux vaut tard que jamais) je découvre ce beau projet autour des mains qui m'interpelle et me plait d'autant plus que j'ai en cours un projet photographique de pieds dans le
métro (londonien uniquement)
(en voir ici quelques uns:
http://www.flickr.com/photos/mon_nuage/5495213222/in/set-72157626004072787/)
et puis aussi, vos mots me plaisent beaucoup !
bravo pour tout


cécile portier 17/03/2011 15:36



Pardon de répondre tardivement et merci pour le lien vers les photos. Moi j'ai pris des pieds de dos dans les escalators, comme un revers de médaille à ce dialogue de face avec les mains. Donc,
l'écho, oui, j'y suis très sensible. A très bientôt



dominique boudou 27/08/2009 20:48

Elle veut incendier les regards. Peut-elle se déprendre alors de tout narcissisme ? Et puis pourquoi pas un peu de narcissisme, même mal placé ?

kalei 19/07/2009 10:56

Encore...

la bacchante 14/07/2009 13:58

je ramène de mes îles des mains que je chéris particulièrement
http://lesilesindigo.hautetfort.com/archive/2009/07/09/7070c8ce6a722385fe1e6a82af094cbf.html

http://lesilesindigo.hautetfort.com/archive/2009/06/23/la-tourniquette-a-vinaigrette.html

cécile portier 15/07/2009 12:04


Elles sont très belles. Des mains "en lisant, en écrivant". Et en dessinant aussi! J'avais déjà vu celle de la tourniquette à vinaigrette, et bien sûr cela m'avait parlé...
Merci pour ce beau cadeau


céline 13/07/2009 23:13

plus je te lis plus ça me plaît