Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 13:29

Elle devrait lire le dernier Amélie Nothomb, le dernier Beigbeder, l'élégance du hérissson. Elle devrait, c'est ce qu'on a prévu pour elle.
Mais voilà non.
Non non non et non.
Elle ne lit pas cela, car même si je ne la connais pas beaucoup, je m'attache. Je ne dis pas qu'elle soit intéressante ou même proche, je dis seulement que même si elle est écrite et calculée de partout, elle n'est pas pour autant prévisible.
L'êtes-vous? Le suis-je? Nous nous plaisons à penser que non.

Donc, elle lit Le Dictionnaire Khazar, de Milorad Pavic. Elle lit l'exemplaire féminin de ce livre. Car il en existe aussi un exemplaire masculin.

Comment est-ce possible qu'elle n'ait pas acheté plutôt un livre de la rentrée littéraire? C'est tout simple. Elle n'achète pas ses livres. Elle les emprunte à la bibliothèque. Mais pourquoi celui-là? Parce qu'elle aime le hasard. Elle n'a pas tant lu qu'elle sache se repérer dans la forêt de livres avec des critères sûrs. Pas de petits cailloux blancs dans sa poche d'héritage culturel. Donc elle laisse ses yeux et ses mains flotter le long des rayonnages, et à un moment elle s'arrête, elle regarde, elle tombe sur un livre et c'est celui-là qu'elle prend.
Parfois c'est mauvaise pioche, ça ne lui plait pas du tout et c'est tant pis, elle ne le finit pas.
Mais ce livre, déjà en lisant la quatrième de couverture, elle avait aimé ceci : "s'il respecte l'ordre alphabétique, le Dictionnaire Khazar peut aussi se lire à l'envers, en diagonale, au hasard ou en partant du milieu dans n'importe quelle direction."

Et puis elle a lu l'entrée du dictionnaire consacrée à la princesse Ateh, dont le nom signifie, "les quatre états de l'esprit." Elle a lu cela, dans ce texte, qui a résonné étrangement en elle, sans qu'elle sache pourquoi :
"Par l'expression "visage Khazar" on entend le don, commun à tous les khazars, y compris la princesse Ateh, de se réveiller chaque matin métamorphosé, avec un visage nouveau et inconnu, ce qui gênait pour se reconnaître, même entre proches. Les voyageurs notent au contraire que tous les visages khazars sont identiques et qu'ils ne changent jamais, d'où les difficultés et les risques de confusion. Quoi qu'il en soit, un visage khazar est un visage qu'on a peine à retenir."

Elle tombera ensuite sur une histoire de miroir lent et de miroir rapide, et de paupières peintes de signes d'écriture mortels, mais allez emprunter le livre, vous verrez bien. Les histoires abracadabrantes ne sont jamais si étrangères à nos destins.

 Image : table de nombres au hasard, tirée d'un site traitant des générateurs de nombres aléatoires.



Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

Depluloin 13/09/2009 00:22

Cécile (si je puis me permettre),

Vous avez de la chance. Depuis que je fréquente certains blogs je me ruine en livres - dont le vôtre mais qu'est-ce que j'en ai fichu je ne sais pas. Il doit figurer dans les non-lus à ce jour, je l'espère.

Et je vois que vous êtes en mal de mains mais ces chiffres sont si beaux parce que si inquiétants. L'on dirait le générique d'un film made in USA.

Je vous salue, mes mains en offrande permanente (mon dieu!)

cécile portier 14/09/2009 09:42


Merci cher Depluploin.
Pour ce qui est des bouquins, faites comme Nathalie, allez en bibliothèque (et si les livres que vous souhaitez emprunter ne sont pas dans les catalogues : tapez du poing sur la table! C'est un
autre usage possible des mains). Et moi aussi je perds les livres...


jc 11/09/2009 23:05

http://ailleurslatete.free.fr/?Le-hasard

cécile portier 12/09/2009 09:43


ça alors!! Mais ça ne m'étonne pas... A bientôt


Marie-Lorraine 09/09/2009 15:29

"Elle" ne sera pas la seule à ne pas lire le dernier Beigbeder (quel nom difficile à écrire...) ni le dernier Amélie Nothomb (encore un nom difficile, c'est dans ces moments là seulement que je rêve de réforme de l'orthographe, pour écrire plus vite les noms de ces auteurs que je n'aime pas). Jolie portrait de lectrice, si poétique que j'ai supposé que le dictionnaire en question n'existait pas. Wikipedia m'a dit le contraire; au début j'étais presque fâchée mais ça serait dommage, ça a l'air d'un bien joli livre.

cécile portier 09/09/2009 18:13



Oui, il faut courir le lire, c'est brûlant d'inactualité. Donc vrai