Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 20:48

A 20H39, alors qu’elle débarrassait la table, Nathalie a entendu le téléphone sonner. Elle a appelé Julie depuis la cuisine, lui a demandé de décrocher. Mais Julie n’a pas répondu, et le téléphone sonnait toujours. Julie était sur internet.

En pestant, Nathalie est allée prendre le combiné.

C’était Sabrina de chez Lorenove, qui venait proposer un diagnostic gratuit de l’état des fenêtres de l’appartement.

Nathalie a décliné l’offre assez sèchement et est retournée débarrasser la table.

Pourquoi a-t-elle refusé ?

Elles auraient besoin d’être changées, ces fenêtres, dans l’absolu : étanchéité nulle, au bruit et au vent.  Bien sûr c’est un budget, et la promesse de discussions âpres avec le bailleur sur la répartition des charges. Mais ce n’est pas pour cela que Nathalie a presque raccroché au nez de Sabrina.

Reprenons le verbatim (enregistré certainement à la centrale d’appel de Lorenove) :

Sabrina : Allô, bonjour, je me présente, Sabrina, de la société Lorenove, je suis bien chez Nathalie Pages ?

Nathalie : Non, je regrette, vous vous êtes trompée de numéro

Bip bip bip, fin de la conversation

 

On le constate : Nathalie n’a pas à proprement parler décliné l’offre, car Sabrina n’a pas eu le temps de la faire. Cependant  tout le monde a déjà reçu un prospectus Lorenove, donc Nathalie savait très bien ce qu’on voulait lui proposer.

Ce n’est pourtant pas pour esquiver plus vite que Nathalie a nié s’appeler Nathalie Pages.

 

C’est que l’appel de ce soir lui a rappelé une tâche en souffrance, celle de faire passer la ligne en liste orange pour éviter les démarchages.  Cela l’a irritée.

C’est surtout que Sabrina de Lorenove a mal prononcé son nom de famille.

 

Elle a dit Nathalie Page, sans s. Elle n’a pas prononcé le s.

En tout logique, pour qu’on soit incité à prononcer le s de Pages, il faudrait qu’il y ait un accent, que cela s’écrive Pagès, mais voilà, Nathalie s’appelle Pages sans accent mais en prononçant quand même le s. La situation est donc fréquente où Nathalie se retrouve amputée du s final de son patronyme, un peu comme un auteur qui n’aurait plus que sa quatrième de couverture pour pleurer.  Et ce soir c’était une fois de trop, ce qui explique l’énervement et la dénégation de Nathalie.

 

Elle est d’autant plus sensible sur cette question que personnellement elle préfèrerait qu’on prononce Page sans s. Ou du moins Page avec s mais sans accent, ni écrit ni oral. Pages, parce que ce serait plus romanesque, et moins méridional. Mais non, c’est Pages, avec un s qui se prononce.

 

Elle n’est pas la seule en France à s’appeler comme ça, Pages, avec ou sans accent écrit ou prononcé. Elle n’est même pas la seule à s’appeler Nathalie Pages. 35 occurrences dénombrées sur l’annuaire 118 000. Et c’est sans compter les Nathalie Page sans s. Il faut espérer qu’aucune d’entre elles ne prendra ombrage qu’une nouvelle Nathalie Pages en vienne à encombrer les listings de Lorenove.

 

A elles, les Nathalie Pages de chair et d’os, j’ai ce message de consolation, que j’ai moi-même découvert un jour qu’il existe une Cécile Portier fictionnelle, la preuve ici.

On s’en remet très bien. Ou alors, on se met à écrire.

 

 

 

Graphique : ensemble des départements français, reconnaissables à la fois par leur forme et par leur numéro, et dont le dégradé subtil de couleur indique la densité de Pages sur leur territoire. Pour ceux qui n’auraient ni le cœur ni le temps d’imprimer cette page, de découper les départements, et de remettre le puzzle en ordre, et qui souhaiteraient néanmoins en savoir plus sur la géolocalisation du patronyme, afin d’anticiper le roman des origines familiales de Nathalie, vous pouvez consulter la carte mise en ordre à cette adresse.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

PhA 20/09/2009 09:28

A moi, Sabrina de Lorenove, elle me le rajoute à la fin, et aigu, en plus. Et quand elle se présente, je lui demande "Etes-vous sûre d'être Sabrina ?" (Parce que la liste orange, ça ne marche pas terrible...)

cécile portier 21/09/2009 13:17


Oui, les appels sont massifs. Tenez-vous bien : une amie me reportait hier une conversation entendue dans la rue avant hier même où la propriétaire du kiosque à journaux se plaignait d'avoir
reçu trois appels dans la semaine de ... et bien oui, toujours eux, Lorenove. Et ça commençait à l'énerver, qu'on lui propose des fenêtres pour son kiosque.


marie 19/09/2009 22:07

C'est amusant, c'est donc dans le Tarn que Pagès est le plus courant. J'y suis née et je n'en connais aucun !

cécile portier 21/09/2009 13:14


Comme quoi les statistiques ne font pas tout notre vécu, ouf!


delest 19/09/2009 11:40

C'est vrai que voir attribuer le patronyme de ses ancêtres à un héros de roman, c'est dur.(Les Bidochon en sont un bon exemple). Mais il y a pire.
Le mien a été attribué à une gare, oui une gare SNCF. Vous pouvez imaginer ça ?

cécile portier 21/09/2009 13:13



La gare est un personnage de roman noir incontestable



dominique boudou 18/09/2009 20:53

Putain de téléphone ! Imaginons le mec tout seul depuis longtemps qui reçoit un coup de fil et c'est une pub !!!! ah ! Cruauté ! Allez, tournons la page !

cécile portier 21/09/2009 13:12



Mais c'est toujours une ouverture, un coup de fil : la preuve, on lui vendait une fenêtre



Chr.Borhen 18/09/2009 20:13

La bande jaune, rectangulaire et verticale, à gauche, c'est un marque-page(s) ?

cécile portier 21/09/2009 13:11



vous pouvez l'utiliser comme ça, en effet. L'intention de ce projet est bien en effet de marquer Nathalie