Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 21:19

Le matin, quand elle sort de chez elle, Nathalie a l'impression bizarre d'un regard qui la suit.
Tout le monde a ressenti cela, la pulsion de regarder derrière soi et de voir que quelqu'un justement, nous fixe. Comme si nous avions derrière la tête un organe de toucher spécial, un organe de toucher du regard.
Mais Nathalie, quand elle se retourne le matin dans la rue de la Justice, ne voit jamais personne qui la regarde. Normal, le regard est mécanique.

Photo de la rue de la Justice récupérée sur Google Map (service street view)

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

caro_carito 04/10/2009 08:48


J'aurais dit aveugle ou détournant les yeux. Comme la statue dans la salle du palais de justice de Paris.


tor-ups 02/10/2009 09:46


Oui - et tu l'embrasses pour moi - sur le front.


tor-ups 02/10/2009 08:36


S'il te dit de jeter ton arme, tu dis oui mais tu penses non.


cécile portier 02/10/2009 09:37


Peut-être il faut jeter les moins puissantes, les plus visibles.
(Haut les mains, Peau de lapin)


Depluloin 01/10/2009 12:09


Nathalie! les mains contre le mur! Je les voir!!


cécile portier 01/10/2009 14:50


patience, patience. Bientôt vous verrez ces mains. C'est prévu....


01/10/2009 10:09


Comment la mécanique fait-elle pour passer de l'enregistrement du visible au regard ? Nathalie, même de dos, y est-elle pour quelque chose ?


cécile portier 01/10/2009 14:52


Nathalie .... lie les choses qui veulent se disjoindre pour qu'on n'y comprenne plus rien, Nathalie lit le monde entre les lignes.