Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 11:24


savonnette

Il y a quelques jours j'ai eu un nouveau jouet, petite application permettant de retranscrire la parole en texte. Ca s'appelle Dragon.

J'ai essayé, pour voir, avec ce petit texte de Francis Ponge, Le savon. J'ai donc chuchoté cela à l'oreille de mon Dragon : 

"Si je m'en frotte les mains, le savon écume, jubile... Plus il les rend complaisantes, souples, liantes, ductiles, plus il bave, plus sa rage devient volumineuse et nacrée... Pierre magique ! Plus il forme avec l'air et l'eau des grappes explosives de raisins parfumés... L'eau, l'air et le savon se chevauchent, jouent à saute-mouton, forment des combinaisons moins chimiques que physiques, gymnastiques, acrobatiques... Rhétoriques ? Il y a beaucoup à dire à propos du savon. Exactement tout ce qu'il raconte de lui-même jusqu'à la disparition complète, épuisement du sujet. Voilà l'objet même qui me convient. * Le savon a beaucoup à dire. Qu'il le dise avec volubilité, enthousiasme. Quand il a fini de le dire, il n'existe plus."

 

Voici ce que mon Dragon a compris :

"C'est vraiment trop clément le savon et tu me jubiles plus hier en complaisante souple cliente du plus Sarah je viens volumineux et la craie pierres magiques plus des formats avec les rayons des grappes explosives de raisins parfumée le rôle air le savon se chevauchent joie saute-mouton forme des combinaisons moins cynique Philippines-acrobatique rhétorique il y a beaucoup à dire à propos du savon exactement tout ce qui raconte même jusqu'à la disparition complète épuisant du sujet voilà le gamin qui me convient le savon a beaucoup à dire qu'il dise les possibilités enthousiasme quand il a fini de me dire il n'existe plus".

 

Première réaction, stupeur, un peu eu envie de lui passer un savon. Puis je me suis dit que peut-être, sans vouloir me faire mousser et faire ma Françoise Sagan, j'y étais aussi un peu pour quelque chose dans ce malentendu. N'avais pas pris le temps de faire les réglages? A moins, finalement, que dans cet écart entre le dit et le compris, puisse surgir un nouveau sens, une nouvelle beauté.

 

Mais n'empêche, samedi 15 janvier à 15H, je ferais un effort, j'essaierai d'articuler.



Partager cet article
Repost0

commentaires

S

je veux un dragon !


Répondre
C


ah oui, je recommande. On ne s'ennuie plus



P

Très pratique, ce malentendeur : il officialise tous nos malentendus.


Répondre
C


Et puis ça évite de se casser la nénette à écrire soi-même quelque chose. Plus besoin que d'une seule chose : recycler



D

Bien dyslexique, ce dragon - et c'est plutôt rassurant.


Répondre
C

Moi je crois surtout que Dragon est une créature de Babel : un ferment de litterature, refusant le littéral, appelant la rature


B

je ne pourrais malheureusement juger des progrès - mais me dis que je devrais me procurer de quoi faire le test


Répondre
C


Moi je me prend à rêver à cela : une bibliothèque entièrement réécrite. Une littérature dragonale



C

"C'est vraiment trop clément le savon et tu me jubiles plus hier en complaisante souple" ça partait bien pourtant !


Répondre
C


C'est ce que je trouve aussi