Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 23:00

HPIM6446

Laisser tomber les clés à molettes, les tournevis, les équerres.

La poussière retombe sur l'atelier, juste ce qu'il faut pour que la lumière de l'été irise un peu l'oeuvre méticuleuse des travailleuses discrètes.

Il apparaît alors que le texte, lui aussi, est une toile fragile, qui a besoin parfois que l'agitation cesse pour se déployer. Qu'il est, tout comme, un tissu travaillé sans outil, à la main et à la bouche seulement. Bref : un travail qu'on fait dans les coins, avec l'espoir jamais certain d'attraper quelques mouches.

Et puisqu'il faut bien quand même reprendre l'établi, ce sera bien temps de nettoyer au retour. En attendant, je souhaite un bel été à tous ceux et celles qui viendront vrombir un moment par ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans compléments d'objets
commenter cet article

commentaires

Saravati 14/07/2010 13:01


Cette photo me rappelle l'atelier de mon grand-père délaissé après sa mort, les enfants en avaient fait leur terrain de jeux aux instruments insolites.
Dans la toile, ils déposaient des mouches et observaient leur lente agonie ...


delest 11/07/2010 17:12


Mon dieu, quel fourbi ! On croirait voir, "in vivo", un cerveau de blogueur :)


Chr.Borhen 09/07/2010 10:51


Un texte très Net, chère Cécile.

(Belles, bonnes et heureuses vacances, si vous en prenez.)


L............................................................uC 08/07/2010 23:45


Faut que je range mon atelier !


arf 08/07/2010 23:37


Je repasserai sinon pour vrombir au moins pour lire et apprécier - toujours - photos et textes.