Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 22:53

IMGP2203

Savoir combien : ultime question pour toute question, dernier filtre du raisonnement. Quand les masses sont nombreuses, le savoir combien devient une expertise, qui donne lieu à débat, à batailles. Ceux qui ont intérêt à faire baisser le chiffre prendront des nombres d'unités, en abscisse, en ordonnée, et mutipliant le tout trouveront le chiffre décevant. Renieront que la chose a aussi une épaisseur, une profondeur. Oublieront surtout qu'attachées les unes aux autres, les unités ainsi dénombrées flottent mieux, et ne laissent pas tout passer.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier
commenter cet article

commentaires

Lebrac 19/09/2010 06:36


Parfois , souvent la masse fait la nasse ...


Dominique Boudou 12/09/2010 16:11


La tyrannie du "combien" n'a pas fini de nous faire suer, voire plus.


Depluloin 09/09/2010 18:24


Tiens, je n'avais pas pensé aux manifestants mais aux manipulations de chiffres - qui battent leur plein depuis peu. (Les masses dont je suis comptent leurs billets et pièces de monnaie, et le
nombre de cigarettes qui restent dans le paquet!:)


cécile portier 10/09/2010 09:50



hélas, les sous ne sont pas des unités solides, mais des liquidités, qui ne se comptent pas mais coulent. Quant aux cigarettes, elles partent en fumée dans la sublimation, on ne peut pas vraiment
compter dessus non plus



delest 08/09/2010 20:59


Ah tiens, j'avais pas encore vu de photo des manifestants. Quand même, elle doit être bien petite, cette place de la République, pour qu'ils aient l'air aussi compressés. Et tout en bas, juste au
milieu, c'est pas vous qu'on reconnaît, dites moi ?
Oui, oui, avec des bas résilles....


cécile portier 09/09/2010 09:42



bas résille et ciré jaune : ce sera la mode de l'hiver.



PhA 08/09/2010 16:18


Beaucoup !


cécile portier 09/09/2010 09:38



au moins!