Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 22:44



Ce soir Nathalie a bu un petit vin léger qui lui a donné les yeux brillants et l'esprit vagabond. Les enfants sont couchés, elle est restée dans la cuisine avec son mari, à parler. Ils finissent leur verre et rient de temps en temps, se regardent dans les yeux.
Elle ne pense plus à ce travail qu'elle doit trouver. Elle ne pense pas non plus qu'elle s'était promise de faire un peu de repassage, pour s'avancer. Lui, ne pense pas qu'il a loupé le match France-Irlande. Il pense à maintenant, il pense à tout à l'heure, il la trouve belle.
Voilà ce que je peux répondre à ceux qui m'ont fait la remarque qu'on n'en savait pas beaucoup sur la vie amoureuse et sexuelle de Nathalie Pages, et à cet ami qui me demandait tout à l'heure de le prévenir si elle était un coeur à prendre. Oui, ce soir Nathalie est un coeur à prendre, mais je crains que le preneur soit déjà dans la place.
Laissons-les, je crois qu'ils remontent le couloir vers la chambre.
(Dit en langage statistique : ils font partie des 7%.)

Graphique tiré d'une enquète TNS SOFRES d'avril 2009 sur la sexualité des français, pour plus d'informations cliquez ici. Ou bien

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

cecile portier 20/11/2009 13:16


@ ambassadeur : vous êtes tout pardonné : c'est bien le propre de votre corps de métier d'être confronté aux incidents diplomatiques et de flirter avec le droit d'ingérence....


Ambassadeur dévié 18/11/2009 23:01


En effet j'ai dérapé, une faute d'inattention probablement, je pensai ecrire en effet à Nathalie. Signe que votre texte est bien conçu.


cécile portier 17/11/2009 12:29


Monsieur l'ambassadeur
Je transmettrai votre diagnostic à Nathalie Pages, car personnellement je ne fais qu'assurer le secrétariat de sa vie ordinaire. Je veux dire pas là que mes (pré)occupations s'expriment
différemment de celles de mon personnage, et que si j'ai parfois la pudeur de faire rideau sur certaines activités de Nathalie, il ne faut pas attendre que je dise quelque chose sur les miennes
propres (ou sales d'ailleurs). La seule chose que je lui prête, et qui vient de moi, vous pouvez le voir sur le site de Juliette Mezenc www.juliette.mezenc.over-blog.com, article : écriture du
dedans
A bientôt!


Ambassadeur chomeur ouaiiiiiii 17/11/2009 09:48


D'une certaine façon vous découvrez la liberté totale telle qu'en usaient les nobles, les rentiers ce qu'il vous manque ce n'est pas du travail mais de l'argent. A moins que faire l'amour avec
votre mari vous ennui mais vous le faites quand même par devoir (beurk) alors la seulement vous avez un problème. Sinon si vous en êtes heureuse alors tous va bien pour vous


PdB 16/11/2009 15:02


Vous vous y voyez, vous, répondre à cette question (à qui ?) Ce qu'il y a de magique dans ce type d'enquête (et de terrain : c'est à dire de confrontation d'un être avec un autre - genre ? sexe?
âge? profession?) c'est que tout agit sur le mode de la représentation : plus faire l'amour que quand ? avant la crise ? ça veut dire quoi avant la crise ? avant le 14 septembre 2008 ? Vous avez
fait vos comptes ? Vous comptez le nombre de fois que vous faites l'amour ? Et avec qui d'abord ? Et dans quelle position ? Et avec ou sans préservatif ? Désir ? Pulsion ? Envie ? Pour quoi faire ?
Dans quelles conditions de température ? De pression ?
Dans le genre de question frappée au coin du bon sens , il y a
avant le 11 septembre 2001 ou après
avant le changement climatique ou après
avant la naissance de votre premier enfant ou après
avant la mort de votre chien ou après (vous n'avez pas de chien ? votre chat alors ... Non plus ? C'est pas très possible, ça, hein...)
etc etc
Ma pauvre Nathalie, après le benchmarking, vous voilà induite et imbue dans ces "camemberts" plus ou moins représentatifs de ... rien.