Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:01

eau.jpg

 

De l’eau, un corps gorgé d’eau. Incroyable masse que cette eau sous cette enveloppe étanche, trimballée depuis des années comme un tonneau, lourd et mouvant. L’eau comme un océan intérieur, souple aux tempêtes, roide au débordement. D’une mobilité extrême et silencieuse, elle est agitation vitale qui suinte sans cesse, indispensable lubrifiant qui irrigue les sens, roulis métronome qui bât sourd les parois souples du corps en mouvement. L’eau plus présente que la chair, plus importante que la pensée, c’est son action dans un circuit fermé qui donne le tempo, la vague qui expulse ou la mer d’huile qui apaise.

Substance invisible qui glousse dans les entrailles, qui parcourt les organes, lubrifie les nœuds, se fait acide purulent ou douce liqueur. Elle est sensation sur la peau, picotement humide sous les pores, refoulement du trop plein à marée haute. Dans la bouche, effervescente, elle ravale le ras du corps en baveuse d’écume sortie des remous. Sous les paupières, elle annonce l’orage dans un écrin de solutions amères. Puis elle longe les lignes, ravine les visages tandis que le tsunami intérieur perce des trous. Elle trace large, ruisselle en glace sur les joues rouges et abreuve les tranchées arides. Passée la tourmente et après de longs contours de perles, elle s’évapore, rejoint le dedans du dedans et se noie dans d’autres eaux en gestation.



Illustration

 

Merci à Christophe Sanchez de venir donner un peu d'eau à mes racines, pendant que je verse chez lui quelques mots, dans le cadre des traditionnels et pourtant toujours nouveaux vases communicants. Voici la liste des autres échanges, et toujours merci à François Bon d'avoir eu cette idée, et à Brigitte Célerier, qui en plus d'écrire et de nous toucher, est la plus infatigable des lectrices et passeuses...

 

Candice Nguyen http://www.theoneshotmi.com/ et Christine Jeanney http://www.christinejeanney.fr/

Sam Dixneuf http://samdixneuf.wordpress.com/ et Stéphane Bataillon http://www.stephanebataillon.com/

Juliette Mezenc http://www.motmaquis.net/ et Christophe Grossi http://kwakizbak.over-blog.com/

François Bon http://www.tierslivre.net/ et Guillaume Vissac http://www.fuirestunepulsion.net/

Michel Brosseau http://www.àchatperché.net/ et Jean-Marc Undriener http://entrenoir.blogspot.com/

Estelle Javid-Ogier http://lesdecouvertesdutetard.over-blog.com/ et Jean Prod'hom http://www.lesmarges.net/

Anna Vittet http://ecrivant.net/spip/ et Joachim Séné http://joachimsene.fr/txt/

Cécile Portier http://petiteracine.over-blog.com/ et Christophe Sanchez http://fut-il-ou-versa-t-il.blogspot.com/

Clara Lamireau http://runningnewb.wordpress.com/ et Urbain trop urbain http://www.urbain-trop-urbain.fr/

Anita Navarette-Barbel http://sauvageana.blogspot.com/ et Arnaud Maïsetti http://www.arnaudmaisetti.net/spip/spip.php?article581

Morgan Riet http://cheminsbattus.wordpress.com/ et Murièle Modély http://l-oeil-bande.blogspot.com/

Nolwen Euzen http://nolwenn.euzen.over-blog.com/ et Benoit Vincent http://www.amboilati.org/

Maryse Hache http://www.semenoir.typepad.fr/ et Michèle Dujardin http://abadon.fr/index.php

Elise http://mmesi.blogspot.com/ et Piero Cohen-Hadria http://www.pendantleweekend.net/

Anne Savelli http://fenetresopenspace.blogspot.com/ et Franck Queyraud http://flaneriequotidienne.wordpress.com/

Dominique Hasselmann http://dh68.wordpress.com/ et Dominique Autrou http://autrou.eu/

Kouki Rossi http://koukistories.blogspot.com/ et Brigitte Célérier http://brigetoun.blogspot.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier
commenter cet article

commentaires

brigitte Celerier 04/03/2011 18:31


LityZen et le vin deviendra eau en vous -
toute belle coulée le texte


KtyZen 04/03/2011 16:37


Il n'y avait que Christophe pour nous conter l'eau de là.
Pfiou !
C'est décidé... demain, je ne bois plus que du vin !


Dominique Hasselmann 04/03/2011 09:42


"Buvez (vampires), car ceci est mon sang" : la traversée de la Mer rouge n'était donc pas que de l'eau. On pense plus au rouge qu'au blanc de nos corps, marée intime, mer intérieure, ressac du sac
lui-même, c'est bien d'y faire soudain penser.