Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 17:26

salle-d-attente.jpg

Il se trouve que cet après-midi, je me suis retrouvée dans une salle d'attente. Pour attendre. Dans une salle d'attente, on ne peut rien faire d'autre. Au début on essaie, on se débat, on sort son bouquin. Je n'avais pas n'importe lequel, j'avais Cosmoz, de Claro, ça permet de tenir. Sauf que, dans la salle d'attente, c'est un peu comme pour Oz, on ne sait jamais si c'est pour dans cinq minutes ou pour dans dix mille ans. On entend des pas qui vont, qui viennent, jamais pour soi. Que ce soit pour se faire retirer une dent, pour un rendez-vous avec une comptable, un gynéco, un directeur, ou bien le loup lui-même, c'est toujours pareil, l'attente. Lentement, elle vous mange. Au bout d'un moment le livre tombe tout seul, parce qu'il n'y a plus personne au bout des mains, il n'y a que l'attente faite chair, blanche, blanche, blanche, et bête à en lire Voici-voilà, et même pas.

Parce qu'au bout d'un moment, entre cinq minutes et dix mille ans environ, s'impose cette question : y a t-il quelque chose derrière la porte de la salle d'attente? Ou bien le monde s'arrête t-il là?

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

On y perd des vies entières dans les salles d'attente.


Répondre
P

Plus personne au bout des mains, que la tente et personne en dessous.


Répondre
C


PhA... Au piquet!



A

C'est exactement ça, et impossible de lire dans la salle d'attente, en effet. Me sens moins seule, tiens !


Répondre
C


On pourrait peut-être faire une petite belote?



J

petite racine aura apprécié, aucun doute, la belle plante dans le coin (tu as raison, celles de voici/voilà sont un peu ternes, en comparaison)
Tiens, à l'instant, sur canal : "nicolas hulot pense très fort à 2012", petite racine et belle plante n'ont plus aucun souci à se faire


Répondre
C


Les vraies belles plantes sortent toutes seules des pots, et n'attendent pas 2012!



C

qu'est ce qu'elle peut être angoissante quand même !


Répondre
C


Ah, la lecture de Voici, oui, c'est très angoissant, je suis d'accord