Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 19:37

ombre profil de Nathalie 

Toujours pas de nouvelles de Nathalie. Toutes démarches infructueuses. Elle n'a pas utilisé son téléphone portable, pas tiré d'argent. Aucun mouvement d'elle enregistré, aucune trace recueillie. C'est comme si elle s'était évaporée.
La seule chose, hier soir, son mari en passant dans une rue a cru reconnaître son profil en passant devant une fenêtre. Il a noté l'adresse, en se traitant de fou.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

Juliette Mézenc 26/03/2010 17:12


elle aurait donc appuyé sur la touche échap, juste après les élections ?


cécile portier 27/03/2010 14:24


dans un ordi même ce qui est détruit subsiste. Donc, espoir


delest 25/03/2010 08:02


Comment cà, comment cà ? On quitte un blog de statisticienne, pour atterrir sur celui d'une romancière ? Coeur, tripes, glandes lacrymales et sudoripares, vont ils remplacer la machine à calculer ?
Faire disparaître la Française Moyenne, aussi chére au coeur des français que l'Arc de Triomphe et le caramel mou, c'est quand même un sacré risque...


cécile portier 25/03/2010 12:06



Souvenez-vous de l'endroit de sa dernière apparition, devant le métro près de chez elle : c'est la bouche de la Nation qui l'a avalée tout crue, peut-être (la prenant sans doute pour un caramel
mou)



Zoë 24/03/2010 22:54


Aurait-elle décidé de se rendre invisible ou bien a-t-elle rencontré celui qui va foutre en l'air les stats et tout le reste. Nous attendons la suite du feuilleton


cécile portier 25/03/2010 12:04


moi aussi, à vrai dire


christophe 24/03/2010 22:21


Ca alors!... Je suis aussi inquiet que le mari de Nathalie. Je m'étais attaché à elle, je la trouvais de moins en moins statistique et de plus en plus "vivante". Serait-ce pour ça qu'elle a
disparu?
Cécile elle-même sait-elle ce qui se passe?


cécile portier 25/03/2010 12:03


Cécile est elle même assez désemparée. Pas facile pour un auteur de voir que son personnage lui échappe