Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 11:20

Photo0185

Angine épouvantable, extinction de voix : ça tombe bien, demain je dois présenter oralement le projet de résidence aux 110 professeurs du Lycée Henri Wallon. Ce sont le genre de petites niches (non fiscales, même s'il y a un prix à payer) que la vie vous réserve, et qui prémunit assez bien contre l'esprit de sérieux.

Pas grave, écrire, c'est une manière silencieuse d'explorer la voix. Silencieuse, au moins dans un premier temps. Ce silence là, c'est comme un nid. Dedans mûrissent des chants, des cris, des déflagrations pour après.

Et puisqu'il s'agit du prix de parler, lire absolument ce très beau texte de François Bon, où j'ai retrouvé ce que j'avais perçu chez lui un jour, après une lecture, de cette nécessité de retrait après parole

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans compléments d'objets
commenter cet article

commentaires

PhA 31/08/2010 19:30


Pourquoi cette photo m'effraie-t-elle ?


cécile portier 31/08/2010 21:00



je vois deux explications :


- d'une part l'appareil pris ici en photo produit un son tout à fait déplorable


- d'autre part la photo est vraiment très médiocre



delest 31/08/2010 12:40


Il faudra se contenter de trois phrases alors. La première pour savoir si quelqu'un n'a pas vu Nathalie. La deuxième pour maugréer. La troisième pour demander où est la machine à café.
Et toux sera dit.


cécile portier 31/08/2010 12:48



Ou alors je me rue sur la photocopieuse. Perette et le pot au miel