Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 11:04

 

Photo0352-copie-1

Non, je ne suis pas passée sous un train. Cela n'est pas l'explication de mon retard à nourrir ce blog. L'explication, c'est que je suis en phase de me créer d'autres bouches à nourrir en ligne, et que cela demande un peu de temps, de classification, d'organisation : toutes denrées rares.

Donc, derniers calages pour démarrer semaine prochaine un atelier d'écriture au Lycée Henri Wallon jusqu'à fin de l'année scolaire, dans une classe de terminale STG. Je ne sais pas si ça va leur plaire mais en tout cas on s'amuse bien à l'imaginer avec le professeur complice qui m'accompagne dans ce projet. Le projet, là où on voudrait les mener, on ne le dévoilera que petit à petit, sur ce nouveau blog, TRAQUE TRACES, conçu comme un carnet de bord de cet atelier : y seront consignés à la fois les textes proposés à la classe comme tremplin à la rêverie, les consignes d'écritures, les productions, et, petit à petit, on l'espère, un (petit) monde entier qui se dessinera.

Parallèlement, je tiendrai le journal de ma résidence, de cet atelier mais aussi des autres interventions prévues, sur Remue.net, qui propose, en partenariat avec la Région Ile-de-France, un espace de restitution à tous les écrivains en résidence. A suivre donc ici (les articles s'accumuleront en bas de la page en lien)

Et ici, donc? Sur Petite Racine? Que va t-il se passer? Eh bien, le reste...Car les occasions de se disperser ne manquent pas.

Ce qui me donne l'occasion de vous faire partager ce petit texte, fractale du chou-fleur. Bon appétit.

 

 

 

Le couteau est brillant, le meurtre anodin : il s’agit de dépecer la chair blanche du chou fleur pour le cuire vapeu1. Ces choses sont connues, mais pourtant : la ménagère, tout absorbée  qu’elle est par le sens du devoir, cet aspirateur surpuissant, oublie souvent de constater que, à chacune de ses coupes dans les branches du légume, naît un nouveau chou-fleur, redoutable en cela autant que le dragon toujours recommencé sous le glaive de Saint-Georges. Chaque fleur coupée pommelle en cinq fleurs nouvelles et petites. Nous pourrions nous rassurer : ces champignons atomiques anecdotiques n’explosent, au moment de la cuisson, qu’en fragrances douteuses.
Oui, mais : leur forme même, et leur bourgeonnement malgré nos tentatives de couper là, ressemblent étrangement à nos questions.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier
commenter cet article

commentaires

Alice M 06/02/2011 13:44


Comment ça "fragrances douteuses" ?? je proteste, j'aime l'odeur du chou-fleur, c'est une odeur familière, campagnarde, une *bonne odeur*, pas douteuse du tout !
aaah les goûts et les odeurs...


L'entrée des sauvages 14/10/2010 00:39


"Nous sommes les pensées arborescentes qui fleurissent sur les chemins des jardins cérébraux." Desnos (P'Oasis).

Pensées de la famille des Brassicacées...?


cécile portier 14/10/2010 13:56



parfois j'ai aussi pour ma part quelques pensées tubercules, ou même, avouons-le, tout à fait courges


Merci pour cette belle phrase



Depluloin 10/10/2010 13:25


Mince, j'espérais avoir la réponse dans les commentaires... Terminale STG... De mon temps n'est-ce pas... Bravo pour cette résidence qui s'annonce passionnante!

Je préfère le brocoli et se grands chênes centenaires mais les goûts et les couleurs...


Laurence 08/10/2010 23:30


Je ne sais pas si c'est la fatigue du vendredi soir ...mais j'ai l'impression de voir un cerveau (le mien ?) en vrac. Je n'ai qu'une connaissance approximative de notre anatomie, j'en conviens.
Contente de pouvoir suivre tes nouvelles aventures lycéennes...


cécile portier 09/10/2010 10:06



ce doit être la fatigue du vendredi soir : en vrai, le cerveau ressemble plutôt à un nuage, type cumulus printanier, ou cumulo-nimbus les jours de grosse colère. La forme du chou fleur n'est que
cousine, et ne rend pas compte de la plasticité du cerveau mise au jour par les scientifiques : par exemple, les jours d'étourderie le mien ressemble plutôt à un cirrus effiloché... A bientôt
chère Laurence



delest 07/10/2010 23:25


La fractale du chou-fleur... C'est bien le nom de la nouvelle coupe de cheveux de Rama Yade, ou je me trompe ?


cécile portier 08/10/2010 09:52



Ce n'est pas celle d'Eric Woerth, en tout cas. Ou alors cet homme là cache décidément bien son jeu