Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 15:19

IMGP1724

Jeter les gants, c'est le contraire de jeter l'éponge. C'est prendre le risque de se salir, de manipuler sans l'excuse d'un intermédiaire. C'est se jeter soi-même dans le travail : explication, sans doute, de la maigreur des textes jetés ici. Le chantier se construit pour l'instant sans regard.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans compléments d'objets
commenter cet article

commentaires

madame de K 05/06/2010 10:48


mais si tu ne jettes qu'un seul gant, là c'est différent, c'est que tu cherches la bagarre ! ;-)


cécile portier 05/06/2010 14:45



demain à l'aube sur le champ ? Heureusement je n'ai pas de gant blanc!



delest 24/05/2010 21:26


C'est beau, de s'attaquer à la ré-écriture des "mains sales". je l'ai toujours su, que ce blog se situait quelque part en Illyrie.


cécile portier 24/05/2010 21:52



Si vous vous moquez je m'en vais m'atteler à la réécriture de "du Rififi à Paname"...



Depluloin 23/05/2010 17:28


Du gros œuvre en perspective? Pardon : de la belle œuvre en perspective?


cécile portier 24/05/2010 09:39



gros oeuvre convient toujours mieux : belle oeuvre, on oublie les charpentes, on se concentre uniquement sur l'enduit, et à la fin tout s'écroule



PhA 21/05/2010 21:22


Ouf ! J'ai cru que tu abandonnais la boxe...


cécile portier 24/05/2010 09:41



moi, c'est plutôt le catch