Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 21:00



La mission d'intérim de Nathalie se termine. Demain sera pour elle un lundi de vacance, sans s.
Un lundi où elle pourra accompagner sa fille à l'école, puis prendre un peu de temps. Ranger la maison, aussi. Ensuite il faudra vite enchaîner, ne pas laisser s'installer cette période d'entre deux, ne pas rester au milieu du gué de peur que le gué s'élargisse.
Elle sait que quand elle a un peu plus de temps, les enfants sont heureux. Son mari, aussi, au début. De la retrouver le soir avec un visage moins fatigué, et que le repas du soir soit plus élaboré. Mais c'est un état qui ne dure pas. Ensuite il a l'anxiété qui recouvre le reste.
 Dans la tension permanente entre ses trois injonctions d'épanouissement, Nathalie peine à trouver la plénitude équilatérale.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

caro_carito 14/10/2009 08:40


Quel beau résumé mathématique


Juliette Mézenc 13/10/2009 12:10


je te lis et je regarde l'heure :12h07, les enfants affamés qui vont débarquer et rien n'est prêt, le triangle a les os pointus !
Et le dessin, oui faut que nathalie se remette au dessin, je vois pas d'autres solutions pour faire exploser le triangle.


cécile portier 12/10/2009 22:08


Peut-être il faut rajouter quelque chose aux objectifs de Nathalie, un accomplissement de création par exemple. Qu'elle se remette au dessin et que cela lui soit important. Ainsi, elle s'en sortira
par la quadrature du cercle.


PhA 12/10/2009 22:06


La plénitude équilatérale, ce bel idéal tendanciel. Et il vaut mieux être une femme, sans doute, pour mieux sentir ce dilemme que ce schéma illustre si bien. Vivement le jour où il sera admis que
l'égalité des sexes doit passer par l'alignement de la condition masculine sur la condition féminine, et non l'inverse. Car ce dilemme de Nathalie, qu'ignorent beaucoup d'hommes à la conscience
tranquillisée par leur salaire, c'est d'abord la réalité.


Zoë 12/10/2009 15:25


Si j'en crois cette savante figure, quand ça va bien au sommet de la maternité c'est pas fameux deux autres. Pour être bien il faut maintenir l'équidistance. Ardu !