Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 21:46

IMGP1251 

Nathalie Pages ne se sent pas très bien. La preuve, c'est les soldes et elle n'en profite pas.
Quelque chose, cette année, la dégoûte, de cet empressement nécessaire vers la marchandise accessible, de cet appétit sans assouvissement que provoque la consultation des portants trop remplis du prêt-à-porter.
Elle ne sait pas dire, exactement, ce qui la gène ou la pertube. C'est comme si en elle quelque chose se diluait. Comme si les traits de son visage devenaient illisibles, à force, peut-être d'être communs, puisque son existence entière ne se dessine que ce par ce qui est communément répertorié. Ou peut-être ce qui se dilue en elle est le désir, du moins le dessein, de son auteur. C'est cela qu'elle ressent, que ce qu'elle forme est indécis, et s'épuise et s'assèche avant d'être dessiné.
Mais il y a autre chose. C'est comme si en elle quelque chose était une proie. Ce qui la guette, elle ne sait pas. Elle ne sait pas si c'est sa propre avidité sans objet qui la menace de dévoration, ou bien un contexte social, économique, qui n'est un festin pour certains que parce que d'autres jouent le rôle de la victuaille. Ou bien, ou bien, encore, peut-être, ressent-elle tout près d'elle la fureur d'une Médée putative prête à dévorer ses propres enfants.
Pour lutter contre ces visions de dévoration, pour éviter de leur trouver des raisons, disons, politiques, ou littéraires, ce qui est parfois la même chose, Nathalie ce soir prendra de quoi dissoudre son  angoisse en même temps que son visage, Nathalie avalera le psychotrope, dont elle fait une consommation moyenne de 2,25 boites par an.

pour plus d'informations statistiques sur la population d'Angoisse, cliquer ici (car ce serait plaisant de lui assigner un territoire bien circonscrit)

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

Depluloin 23/01/2010 16:18


Edouard Levé. C'est chez Didier da que j'avais découvert cet auteur. A cette page

http://haltela.over-blog.com/article-constant-n-a-pas-sauve-adolphe-40647670-comments.html#c

et surtout à l'aide des commentaires. Je m'aperçois que ce lien ne doit rien relier!


Depluloin 22/01/2010 18:24


Mais ce dessin, cette aquarelle, est superbe! (Je cherchais le nom et trouve la réponse dans les commentaires.)

Angoisse, village que j'ai traversé vingt mille fois sans savoir qu'y vivait un excellent écrivain aujourd'hui disparu (jeune). Est-ce vous qui en avez parlé? Je ne crois pas.


cécile portier 23/01/2010 14:05


Non je ne savais pas... Comment s'appelait-il?


PhA 17/01/2010 17:13


2,25, c'est déjà trop, Nathalie. Vos traits sont bien plus nets que vous ne le sentez. On ne vous laissera pas si facilement vous effacer.


cecile portier 16/01/2010 12:09


Oui, j'ai fait ce dessin, et c'est bien si on lui trouve un peu de force expressive, à défaut d'avoir de la technique.


dominique boudou 16/01/2010 09:52


Le dessin est-il aussi de vous ? Il m'horrifie tout autant qu'il me fascine. Je me demande quand il va sortir de l'écran pour me dévorer.