Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 20:03


Avant de partir chez Manpower pour vérifier quelle mission pourrait lui être proposée, Nathalie a fait ce matin un petit crochet par le buraliste, pour l'achat d'un petit rêve à faible mise. Manière de s'échapper de la peur du déclassement, s'imaginer à la tête d'une somme inopinée. Qu'elle soit limitée et que Nathalie n'ait pas choisi l'Euromillions pour rêver n'y change rien. De toute façon elle ne comptait pas gagner quelque chose. Pas vraiment. Elle comptait seulement s'autoriser, toute la journée, au jeu des hypothèses.
Et si je gagne tant, je m'achète..
Et si je gagne tant, je donne tant à ...
Et si je gagne tant, peut-être je pourrais en épargner un peu..
Et si je gagne tant, est-ce que je le dis à ...

Dans le sac à main de Nathalie aujourd'hui, en plus du fatras habituel, il y avait ce carré de papier brillant et dessus, une étoile vierge à gratter bientôt, en attente d'être révêlée. Nathalie aujourd'hui fut Perrette portant son pot au lait, mais plus sur sa tête comme autrefois.

Et puis, revenue de chez Manpower où il n'y avait rien pour elle, elle a sorti son Banco, elle a gratté :


Deux euros, quand on en a misé un, c'est juste assez pour se payer un nouveau rêve, tout en rentrant dans ses fonds.



Pour ceux qui veulent faire pareil que Nathalie, ce tableau péché sur le site de la Française des Jeux, sur les rapports du nombre de gains et de la valeur des gains au Banco : sur 360 000 tickets émis, 83 274 lots, soit 1 chance sur 4,32 de gagner, est-il conclu... Disons qu'il existe certainement des hasards plus heureux.

nb de gains   

8
valeur

1 000 €
6 200 €
560 100 €
950 15 €
9 400 5 €
28 000 2 €
44 350 1 €




Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

dominique boudou 17/10/2009 17:42


Et pourtant, je joue aussi. J'appelle ça l'impôt sur les imbéciles. Encore que ! Ma compagne a gagné 50000 francs en 94. Dison qu'ellea été une imbécile heureuse...


Cécile Portier 16/10/2009 13:19


c'est bien cette intention qui préside a*à l'existence et à la destinée de Nathalie : pousser jusqu'au bout la logique de la définition des individus par le "chiffre" au sens large (l'idée que tout
est quantifiable, rationalisable, évaluable), pousser cette logique jusqu'à son maximum, jusqu'à l'absurde (qui n'est pas si loin), et voir ce qu'il en résulte d'aliénation pour l'individu, mais
aussi, heureusement, d'échappement permanent.


PdB 15/10/2009 23:12


C'est que les chiffres, nous n'en sortirons pas (il faudrait pourtant) : je me (lui) demande si Nathalie aura la possibilité d'à nouveau comme dit le sens commun, "tenter sa chance" (comme s'il y
avait là tentation et non hasard : "non, dirait-elle, c'est justement le hasard qui me tente"). En tout cas, pour les connaître assez bien, je sais aussi les haïr franchement puisqu'ils veulent
mesurer et ainsi comparer (équitablement) en évaluant (horreur abjecte) hommes, actes, sentiments, souvenirs et même plaisirs pour en faire des échelles. Détestable propension humaine.


cécile portier 15/10/2009 21:16


c'est le jackpot permanent grâce à vous en effet. Mais tout le monde n'a pas la chance d'avoir des commentateurs de cette qualité


delest 15/10/2009 21:09


Certes. La probabilité, pour un blogueur, de tomber sur des commentateurs délicats, attentifs et originaux est ainsi notoirement plus grande.