Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 11:02
explosion des distributeurs

Qu'est-ce que ça peut bien signifier, d'être patient, quand on n'attend rien?
L'impatience non plus ne veut rien dire, quand on n'attend rien.
Attendre : espérer ou craindre. Alors c'est arithmétique : s'il y a autant de peur que d'espoir, l'attente s'annule.
Donc, Nathalie Pages n'attendait rien. Elle espérait  que les choses pourraient changer. Elle avait peur que quelque chose arrive. Elle restait postée sans attendre, devant le grand distributeur automatique des opinions et des sentiments. En débit et en crédit les choses s'équilibraient, rien n'arrivait, ouf, rien ne changeait. Toujours la peur venait apurer la dette de l'espoir, dans un mécanisme de planche à billets très efficace pour tromper l'attente.
Mais voilà : le distributeur automatique de Nathalie a explosé. Celui-là même qui la pourvoyait en juste compte de peur et d'espoir.  Dans les entrailles de la machine, elle entrevoit la supercherie, c'est-à-dire l'absolue indisponibilité de toute valeur.
Désormais, Nathalie sait qu'elle n'a plus besoin de petites coupures. Désormais Nathalie attend beaucoup, sans espérer et sans avoir peur. Elle attend beaucoup, mais elle ira le chercher toute seule.


Pour ceux qui trouveraient ce texte trop métaphorique, je recommande vivement, pour précisions, la lecture de ces deux textes : "La crise" de Joachim Séné, et A bas l'utile, de Bernard Noël. Chez Publie.net.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

dominique boudou 21/02/2010 14:09


Pas trop métaphorique, non, et j'aime cette invention de distributeur automatique d'opinions et de sentiments. Moyennant finance bien sûr. Dans un roman avorté, j'ai inventé un système de langage
payant avec carte directement implantée dans le cortex.


cécile portier 22/02/2010 06:45


Ce qu'il faut pour que ce soit vraisemblable c'est que le langage est une fonction de conversion automatique : le double langage est une novlangue bigrement contagieuse...


caro_carito 20/02/2010 15:33


Mort à crédit?


PhA 20/02/2010 12:04


Un jour plus personne n'aurait besoin de petites coupures dans les mains. Elles resteraient intactes.


cécile portier 22/02/2010 06:57


Des mains sans cicatrice, seraient-ce encore des mains? Nous sommes ici coupés dès avant la naissance, quadrillés en ligne de vie ligne de chance, ridés avant que de vieillir. Alors je ne sais pas,
si j'aimerais tant que ça avoir des mains lisses, comme les coussinets des chiens ou des chats.


petite racine 20/02/2010 06:50


En voyant ce dernier commentaire, que dans un premier mouvement j'ai été tentée d'enlever, on ne peut constater qu'une chose : que les distributeurs automatiques repoussent vite. J'aime le rire,
mais il y a une différence de nature, un gouffre, entre le rire et la commercialisation du fou rire. Car ici pointe l'idée que ce soit un besoin et donc que ce soit là encore une "utilité"... Autre
question : comment ce commentaire est arrivé ici? Application du moteur de recherche "crise" ou exploration du vocabulaire du site, champ lexical déprimé, pour proposer le médoc?


Pluto DINGO 20/02/2010 01:01


Besoin d'un fou rire ? http://www.fous-rires.com