Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 18:57

 

IMGP1990

 

Il y aurait bien, parfois, dans l'idée d'écrire, une tentation de ménagère : faire disparaître la crasse du monde. Le texte fait éponge : frotté au réel, il s'imprègne, absorbe tout ce qui est dégueulasse. Le jus qui sort quand on essore, ce n'est pas très ragoûtant, mais au moins on a la satisfaction du travail bien fait. Les épanchements, les bavures, les impuretés, tout ça retiré, écoulé dans un récipient prévu à cet effet.

La ménagère sait bien, de plus, que son travail n'est jamais définitif, et que demain encore, il faudra accepter de passer l'éponge.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans compléments d'objets
commenter cet article

commentaires

Saravati 02/06/2010 19:06


Parfois c'est à l'intérieur de soi que tout est sombre comme un miroir du monde. Alors faire sortir de soi ces pensées troubles par l'écriture -cri !
Passer l'éponge comme vous dites pour ressortir en quelque sorte purifié ! C'est une idée intéressante que vous épongez là


cécile portier 03/06/2010 09:11



juste une chose pour éviter de se désespérer : aucun ménage n'est définitif



céline 02/06/2010 18:01


je suis de celles-la. A bientôt


cécile portier 03/06/2010 09:09



je le savais! A bientôt Céline



Dominique Boudou 02/06/2010 16:43


J'aime vraiment beaucoup cette comparaison, alors même que je ne suis pas un fana de l'éponge... On me le reproche d'ailleurs...


cécile portier 03/06/2010 09:08



c'est l'avantage de passer au niveau de la parabole : ça use moins l'huile de coude



Juliette Mézenc 01/06/2010 12:15


brique brique, fais-nous du bien !


cécile portier 03/06/2010 09:08



on n'est pas trop de plusieurs vu l'état du machin



delest 29/05/2010 11:45


Je comprends enfin l'expression : "j'aspire à devenir écrivain".


cécile portier 29/05/2010 22:38



cette figure de l'éponge permet également de comprendre comment toute aspiration appelle son refoulement.