Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 22:04


Si Julie n'entend plus le voisin sortir entre minuit trente et minuit quarante cinq, ce n'est pas qu'il est mort. Ce n'est pas non plus qu'il est parti.
Du moins, oui, pendant tout un moment il n'était plus là, Julie avait remarqué cela, qu'on ne le croisait plus, que sa boite aux lettres était très pleine.A peine Julie avait vu une dame un matin ouvrir sa porte, prendre son chien, l'emmener. Puis, plus de nouvelles.
Mais depuis une semaine il est de nouveau présent, c'est attesté, et son chien aussi est là. Son chien, une espèce de Rottweiler très souriant.
Le voisin est là et pourtant, entre minuit trente et minuit quarante cinq : silence de la machine.

Ce qu'il faisait avant, entre minuit trente et minuit quarante cinq, est sans mystère : il sortait son chien. Il prenait le prétexte de sortir son chien pour se sortir lui-même une dernière fois avant sommeil. Et il faisait un long tour, toujours le même, avec les mêmes arrêts, et sans petit sac en plastique pour ramasser (si) besoin. Qui aurait été là pour contrôler, entre minuit trente et minuit quarante cinq, les déjections canines laissées dans la rue Géo Chavez?
Ce n'est certainement pas pour cette infraction qu'il a été un jour interpellé.
Mais toujours est-il que son absence de plusieurs semaines, ce n'était pas des vacances.
Le voisin revient de prison.
A vrai dire il n'en est pas tout à fait sorti, même s'il est revenu.
Car s'il ne sort plus entre minuit trente et minuit quarante cinq désormais, c'est qu'il porte un bracelet électronique, et que ses horaires de sorties autorisées ne sont plus si tardifs. Désormais son chien se promène aux heures ouvrables, et sur un périmètre réduit : un carré noir pour sorties diurnes.


Carte : itinéraire des anciennes sorties nocturnes du Rottweiller, et du nouveau périmètre de sortie autorisé. Je précise, que justement ce texte est d'un imprécision toute romanesque (la bonne excuse) sur les réelles conditions du bracelet électronique. Pour y remédier, voici une première 
description du dispositif, un témoignage parmi d'autres, une interview de Florence Aubenas, Présidente de l'Observatoire international des Prisons, prenant position en septembre sur le projet de loi pénitentiaire, et surtout, le lien vers le site de l'OIP et notamment sur la loi désormais votée.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

PhA 23/10/2009 07:25


"La prison, on en revient." (Je teste la phrase, pour voir ce que ça donne.)


delest 22/10/2009 23:14


Zut. Remplacer "habite..." par "est née dans...", ça ira encore mieux.


delest 22/10/2009 23:12


Veuillez accepter mes plus plates excuses, mon propos n'était nullement d'insulter votre cité natale. Ainsi, nous apprenons que Madame notre prévenante hôtesse habite une charmante petite bourgade
de 18 353 hab, dont la densité est de 405 hab / km², et le revenu par ménage de 14 387 € / an. Quant aux commentateurs naïfs qui pensaient que j'avais la moindre chance de tomber au hasard sur
Romorantin, qu'ils sachent qu'il y a 657 villes d'une taille égale ou supérieure - une aiguille dans une botte de foin. En bon camarade, je suis prêt à partager les autres renseignements que je
détiens sur notre blogueuse préférée, moyennant une modeste participation aux frais. Payement par chèque accepté.


cecile portier 22/10/2009 13:31


Certainement nous saurons un jour ce que le voisin a fait, lui, en dehors de laisser son chien s'exprimer librement. Mais les possibilités sont nombreuses, je suis sûre de votre imagination
débordante si vraiment vous êtes désireux d'échapper à certaines obligations. Attention quand même, le bracelet "évitement des balades à Romorantin" est moins fréquent que la formule pension
complète à Fresnes, et j'ai cru comprendre que dans les deux cas les bénéficiaires n'étaient pas entièrement satisfaits.
Par ailleurs, je vous prie d'être un peu moins méprisant avec Romorantin, patrie du Grand Meaulnes et charmante bourgade, par ailleurs, qui m'a vue naître, et surtout à qui je dois mes premiers
émois de lectrice en culottes courtes sur les coussins de la médiathèque enfant. Sinon je vous poursuis en diffamation et vous l'aurez peut-être, votre bracelet. Et na.


delest 22/10/2009 12:01


Étonnant, ce bracelet. Plus de visite à belle-maman, d'enfants à accompagner à l'école, de courses à faire, de petites virées sous la pluie à Romorantin pour faire du vélo avec Madame. Il est
gratuit ; aucun formulaire à remplir.
Pouvez vous nous rappeler ce qu'il convient de faire, pour mériter ce traitement barbare ?