Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 14:01

 

HPIM6777

 

Après un atelier d'écriture ce matin, je trainais un peu en salle des profs. L'ambiance était un peu flottante, moins structurée et lisible que d'habitude. Les autres jours, la salle des profs fonctionne en pulsation très distincte : grand vide pendant l'heure ou presque, puis afflux soudain entre les deux sonneries, conversations rapides, fonctionnement à plein des machines à café et photocopieuses, et la minute d'après il n'y a plus personne, ou presque. Là, restait à demeure un groupe, à la configuration aussi incertaine et changeante qu'un nuage, en fonction de qui allait téléphoner, fumer une cigarette, consulter les dernières nouvelles d'occupation de lycées dans les environs. Un groupe de grévistes, d'autres pas, mais beaucoup sans cours faute d'élèves, ayant appelé de leur côté à une journée école déserte. Au fil de la matinée se sont égrénées des informations, tel élève blessé au flash ball à Montreuil, 1000 personnes devant la préfecture de Bobigny, et des AG signalées dans différents lycées. A midi, ce fut déballage de sacs plastiques, ouverture chips guacamole surimi, coupage poulet saucisson ; l'AG commençait. Entendu que la RATP regardait la SNCF, la SNCF regardait le privé, les lycées se regardaient entre eux et regardaient les lycéens commencer de s'organiser. Partir, repartir, voter pour cela, parier sur le nombre, cette fois-ci cela semblait possible, et moi pendant ce temps là je mangeais des chips en sachant qu'à la fin je n'aurais pas à lever le bras, et qu'est-ce que ça veut dire d'être là dans ce cas. J'en étais là de ma question, quand une des profs est revenue de la salle des casiers avec quelques draps blancs, et une bombe noire, déclarant qu'il y avait ce qu'il fallait pour faire les panneaux de la prochaine manifestation.

Toutes les écritures commencent par ça, le cadeau d'une matière disponible sur quoi inscrire, et qui s'y prête. Plus du noir à projeter, graver, cracher.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans compléments d'objets
commenter cet article

commentaires

Souricette 20/10/2010 21:25


c'est vrai !


Souricette 19/10/2010 19:45


Préliminaires-pailasson.
Je m'en vais faire un collage de ce pas.
Pas la peine! il existe déjà un document sur un sujet approchant:
http://www.dailymotion.com/video/xbjvfe_reclame-spontex-herisson_shortfilms


cécile portier 20/10/2010 13:10



On dirait que le hérisson non plus ne sait pas bien où commencente et surtout où s'arrêtent les préliminaires...



gmc 19/10/2010 14:16


comme vous le sentez; néanmoins, on ne peut réduire l'activité de bielles et pistons que les primates humains appellent "faire l'amour" à un éjaculat ou une dilatation. usuellement, ce qui précède
s'appelle préliminaires.
par exemple^^


gmc 19/10/2010 13:09


"Toutes les écritures commencent par ça, le cadeau d'une matière disponible sur quoi inscrire, et qui s'y prête. Plus du noir à projeter, graver, cracher."

non (vous omettez les préliminaires, qui en sont une partie intégrante). mais c'est néanmoins très joliment exprimé


cécile portier 19/10/2010 13:32



préliminaire, pardon, je n'aime pas beaucoup de mot, ça me fait penser à mon paillasson


les préliminaires c'est très subjectif, vous savez...



Souricette 18/10/2010 12:24


Merci M'dame !
Je me prépare un de ces festins chips guacamole pour dans quelque jours (le temps que l'avocat murisse). Je penserai à vous.
Et j'attends vos textes ! (on me dit que vous résidez)