Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 19:30


sous haute tension
N'empêche, qu'à vouloir toucher les choses de l'intérieur, on prend quelques risques. Surtout quand on n'est pas du métier. C'est vrai de l'intérieur des pensées, comme des circuits sociaux enchevétrés. Installer une dérivation à partir du branchement principal pour pouvoir s'éclairer à l'oeil réclame un certain doigté.
Partager cet article
Repost0

commentaires

B

S'éclairer à l'œil ?
Pour vous livrer l'intérieur de mes pensées, l'image mentale que cette expression suscite en moi est une vraie torture...

Et si la tension revenait à son essence première, capable de générer une énergie et un courant régénérants ? D'autant que Nathalie sait bien que le branchement principal, à l'image du tronc creux,
est bien moins créatif que ses nombreuses dérivations qui bourgeonnent en périphérie. Non ?

Patience, le printemps n'est plus très loin


Répondre
C


une torture? Genre le chien andalou, la scène de l'oeil tranché? Ce serait une manière un peu brutale en effet d'en finir avec les idolâtries... Mais peut-être n'était-ce pas du tout ce genre
d'image mentale que l'expression avait levé... Difficile de savoir ce que produit en chacun de nous l'image quand elle est faite de mot, et cette difficulté me semble précieuse



D

Pas toujours une bonne idée de s'éclairer à l'œil. Avoir l'œil sombre, ça pose son homme. Mieux vaut illuminer les pieds (le pied lumineux des Maries, disait Rimbaud). Si je n'étais pas sur un blog
aussi sérieux, j'ajouterais que c'est d'autant plus facile quand on y a des ampoules. Je dirai donc plutôt que, pour une pensée, l'éclairage par en dessous permet d'en suivre minutieusement le
cheminement, le long travail des petites pattes agiles munies de ventouses.


Répondre
C

Ah, le cheminement des petites pattes agiles....

http://meteorologika.blogspot.com/2008/06/gouvernants-et-gouvernes.html

Et celles là n'ont jamais d'ampoules :


http://books.google.fr/books?id=fw2RljjcqVcC&lpg=PP1&pg=PP1#v=onepage&q=&f=false