Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 13:27

 

IMGP1989IMGP1993

IMGP1991

Les temps changent. Cela n'empêchera pas l'orage, de le voir venir. Simplement, on se doit de temps en temps de racler la fine couche de poussière déposée sur l'interface entre nous et le reste. La lustrer, ensuite, comme une caresse sur une lucidité un peu irritée, pour en rendre encore plus crédible la transparence.

Rien, ou presque, entre l'orage qui vient et nous. Ce qui rend plus grand le plaisir, sans doute, de se sentir malgré tout encore abrité.

En somme, pas grand chose de changé depuis le 1er mai de l'année dernière. Comme Louis XVI écrire dans son cahier, le jour du 14 juillet 1789 : "Rien". Ou alors, comme Francis Ponge, pouvoir écrire L'insignifiant*, et s'engager en résistance, comme si c'était le même mouvement.

* "Qu'y a-t-il de plus engageant que l'azur si ce n'est un nuage, à la clarté docile? Voilà pourquoi j'aime mieux (...) qu'une page blanche un écrit quand il passe pour insignifiant"

 

Ces grandes fenêtres en clin d'oeil aux Hublots de Philippe Annocque et aux Fenêtres open space d'Anne Savelli

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans compléments d'objets
commenter cet article

commentaires

caro_carito 06/05/2010 11:49


Moi c'est la mie de pain. Chacune sa madeleine!


mic 06/05/2010 08:49


quelle mélancolie, ou alors du fatalisme! pourtant les pauvres sont encore plus pauvres, la démocratie de plus en plus bafouée, et l'inertie grandissante.
bonne journée


cécile portier 06/05/2010 11:42



constat partagé



Dominique Boudou 05/05/2010 18:20


J'imagine le vide derrière ces fenêtres mais aussi devant.


cécile portier 06/05/2010 11:43



Connaissance par les gouffres, comme dirait Michaux



caro_carito 04/05/2010 09:16


Francis Ponge, je suis encore des années après fascinée par ses poèmes...


cécile portier 06/05/2010 11:43



Moi j'ai une crevette qui me chatouille l'esprit presque tous les jours



Chr.Borhen 03/05/2010 09:35


Bonjour Cécile.

Effectivement, le futur guillotiné a écrit "rien" à la date du 14 juillet 1789. Mais je crois savoir que c'était dans son carnet de chasse.

Cordialement.


cécile portier 03/05/2010 12:35



tous les carnets sont des carnets de chasse. Du moins ce me semble.