Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 22:52

Il accepte volontiers, me demande comment je veux les photographier. Je suis comme tout le monde, j'aime bien m'accrocher à ce qui se voit, je demande si on peut voir sa montre. Je demande ce qu'elle représente pour lui, il me donne sa marque, que j'oublie. Il me dit qu'il trouve que les grosses montres vont bien avec ses mains. Il a aussi des lunettes à grosses montures.
Son amie lui dit qu'il a des mains de filles, des mains douces.
Mon projet, il le trouve bien. Qu'il y a des tas de gens qui font des blogs sur des tas de sujets, des blogs de mains, des blogs de pieds, chacun sa passion.
(J'ai envie de lui dire que je ne suis pas une passionnée, du moins pas dans ce sens, mais je ne le dis pas. J'ai peur de ruiner la conversation. Je pense à ma hantise des collectionneurs, à ce jour où une amie m'avait emmenée chez elle, chez ces parents, et que l'appartement entier était saturé de collections, collection de fers à repasser anciens, collection de cartes postales, collection de mèches de cheveux d'enfants, collection de bijoux, collection d'images du maréchal Pétain, collections de tout, c'était irrespirable)
Il me dit que je devrais aller sur skyblog, que c'est très fréquenté. Quand il se rend compte que je ne connais pas skyblog, il a l'air un peu consterné. Il me conseille, là dessus nous tombons d'accord, de modérer les commentaires.
Le métro arrive, nous descendons à la même station, nous remontons l'escalator ensemble, je lui dis, je ne vous promets pas que ce sera mis en ligne tout de suite, je m'occupe de mon blog quand je n'ai vraiment plus rien d'autre à faire. Il me dit, ne vous inquiétez pas, moi vous savez je fais ça pour vous rendre service.
L'escalator arrive à bon port, nous échangeons nos prénoms, et une poignée de mains, il me dit, ravi de vous avoir rencontrée, je dis moi aussi.
Nous échangeons des mots de politesse, et ce ne sont pas des vains mots.



Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans A mains nues
commenter cet article

commentaires

PhA 05/02/2009 13:59

Dans mon esprit plutôt lent se fait un peu tard cet évident rapprochement entre ce projet et le titre de votre livre.