Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 10:53

 

 

 

Les nuages vont loin, grâce à leur capacité à accepter la dispersion. Leur dispersion nous arrange, parfois.

Donc, dispersons-nous.

Voici donc une nouvelle contrée où j'irai m'effilocher, et me mélanger à  Marie Delafon, dont j'aime les dessins, parce qu'ils sont comme des orages par beau fixe.

Un site où régulièrement je viendrai écrire, et elle viendra dessiner en réponse, ou bien l'inverse, ce sera selon, elle qui dessine et moi je viens écrire en dessous.

Avec cette idée que la dispersion du nuage n'est qu'une feinte. Car le nuage aussi, se condense. On a joué à ça une première fois, et ça nous a plu.

Donc c'est simple : aussi régulier que le retour des saisons (4 dessins-textes par semaine), des dessins croquis et des textes ultra-courts, pluie fine ou grêle violente, car souvent feme varie.

Et donc ça s'appelle Et pour Madame?, on y a pris des surnoms aussi ridicules que plaisants, justes démoulés des vrais, j'y suis Grooum Aveugle, elle y est Fontaine Miraculeuse, et ensemble nous vous ouvrons les portes de nos cieux agités pour vous pleuvoir dessus.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D

Du moment qu'on ne demande pas aux commentateurs de dessiner...


Répondre
C


Pourquoi ? Les dess(e)ins de mes commentateurs sont-ils si noirs ?



P

Entre la quarante-troisième et la quarante-cinquième seconde,
je crois bien
qu'il a plu.


Répondre
C


C'était plutôt entre minuit pile et minuit pile comme dirait Claude Ponti dans la nuit des zéphyrotes. Et d'aiileurs c'est peut-être à cette heure là qu'on finira par se rencontrer pour de vrai



G

CONTAMINATION

Qu'on danse dans la matrice
Où la milice est pluie
Et la police l'arôme du romarin

Qu'on se dise perce
Et que l'orage fonde
En geyser péruvien

Condense la danse
Concentre la stance
Sans séquence pour un plan
Tout est dans le poignet
Qui brode ses kalashnikovs
Sur du papier incandescent


bande-son:

http://www.youtube.com/watch?v=31LSVWWlDBQ

http://www.youtube.com/watch?v=hvvGM3QhtOg


Répondre
C


Merci pour l'iris délétère, pour vos mots à vous, qui sont chaque fois une suprise, un cadeau



S

Des orages par beau fixe, c'est inquiétant dites-moi. Stéphane Audeguy. Je n'ai lu que son petit éloge de la douceur, et croyez-moi, c'est un véritable éloge de la douceur qu'il a écrit.

Mme petite racine je vous adresse un faire part de naissance de mon premier blog qui est né cette nuit. http://thaddee.over-blog.com/. ça c'est bien passé. Venez nous rendre visite quand il vous
plaira, vous serez toujours la bienvenue.


Répondre
C


Chère Souricette, à vous aussi je dois des excuses pour mes réponses tardives. Ma joie de vous savoir bloggée quelque part en revanche n'a pas attendu, et je suis bien heureuse de cette nouvelle
souricière où aller me faire piéger! A bientôt donc!


 



D

Hum ! J'ai plus tendance à me disperser qu'à me condenser. Il y a un très beau livre de Stéphane Audeguy sur les nuages, tous les nuages.


Répondre
C


Cher Dominique pardon de répondre un peu tard. Vous ne m'aidez pas à la condensation en me parlant d'encore un livre que je voudrais lire, mais je vous remerci tout de même du fond du coeur