Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 00:00



arbre à géométrie hyperbolique2

Comment faire que l'attente ne soit  pas une manière d'apprivoiser la résignation?
Comment faire que l'attente soit une exigence, mais seulement envers soi-même?
Comment faire que l'attente soit un acte?
Nathalie s'est débattue, déjà, avec la difficulté de choisir la bonne manière d'agir. Certains s'en souviennent peut-être : c'était un fiasco. C'est que Nathalie avait une vision d'un arbre des décisions bien peu végétal : à angle droit il tournait, il cherchait toujours à se terminer par une feuille conclusive et utile. Or, si les pensées sont végétales, et elles le sont ce n'est pas seulement parce qu'elles germent et bifurquent.  C'est aussi parce qu'elles sont plus nombreuses en périphérie qu'au centre. Qu'à la limite l'idée de départ peut mourir, le coeur de l'arbre être creux, cela n'interdit pas aux pensées et aux gestes engendrés d'être vivants et féconds. 
Nathalie ferme les yeux, regarde croître son idée comme si c'était une explosion. 
Elle ne cherche pas pour l'instant à recueillir des fruits. La forme de son action elle ne la connait pas encore. Mais elle voit se déployer en elle un objectif, se dessiner un procédé, se définir un mode de fabrication. 
Elle se découvre, petit univers en expansion.

Partager cet article

Repost 0
Published by cécile portier - dans Simple Appareil ®
commenter cet article

commentaires

delest 23/02/2010 21:52


Désolé, mais le syndrome "atmosphère atmosphère" ne se déclare qu'à l'hôtel (du Nord, en l'occurrence, tout le monde ne peut pas être de l'Est). Jamais sous l'attente.
Faudrait voir à pas tout confondre.


cécile portier 24/02/2010 09:31



n'empêche, vous vous mettez dessous l'attente quand c'est un pic, que dis-je, c'est un cap, un promontoire...



PhA 23/02/2010 19:41


Dis Maman, je peux faire un tour sur la Grande Roue ?


cécile portier 24/02/2010 09:29


attention, ça devient vite le truc pour les hamsters...


Depluloin 23/02/2010 19:25


J'aime beaucoup l'idée de l'arbre - pas trop creux quand même! - et des pensées qui "oublient" le tronc principal. Quel beau travail!


cécile portier 24/02/2010 09:29


ah, mais il y en a en vrai des très creux qui sont pourtant puissants et vénérables!


delest 22/02/2010 22:55


Se retirer dans l'attente, lorsqu'on est parisien, est un privilège si c'est à Palavas-les-flots, ou un désastre si c'est au bord du Canal Saint-Martin.


cécile portier 23/02/2010 09:57


taratata. Palavas les Flots ce n'est plus l'attente c'est la démission. Et d'ailleurs, on ne se retire pas dans l'attente, on s'y installe comme sur un nid d'aigle.
Vous nous faites un petit syndrôme "atmosphère, atmosphère", vous, non?